Assurance auto jeune conducteur : Comment assurer une voiture ?

assurance jeune conducteur

Contrairement à un conducteur expérimenté, un jeune conducteur paie une prime d’assurance beaucoup plus chère. Toutefois, avec les bonnes pratiques, il est tout à fait possible pour un conducteur peu expérimenté de bénéficier d’une offre très attractive en matière d’assurance auto.

Est-ce qu’un jeune conducteur peut conduire n’importe quelle voiture ?

Un conducteur titulaire d’un permis de moins de 3 ans peut tout à fait conduire tout type de véhicule. Par contre, l’assureur peut appliquer une surprime suivant la puissance, l’âge et le modèle de véhicule. Une voiture neuve qui développe une puissance exceptionnelle, par exemple, ferait tout de suite l’objet d’une majoration si elle est conduite par un jeune conducteur. Dans l’idéal, pour payer une prime d’assurance pas chère, le mieux est d’opter pour une voiture d’occasion qui a plus de 10 ans d’âge.

Jeune Conducteur : Comment assurer une voiture qu’on me prête ?

Pour bénéficier d’une réduction qui peut aller jusqu’à 50%, l’offre conduite accompagnée reste la plus intéressante. Après, si les parents du conducteur disposent d’un bon dossier de conduite, si on fait la souscription auprès de leur compagnie d’assurance, le jeune conducteur peut jouir d’une réduction d’environ 30 %.

Comme autre option pour réduire le coût de l’assurance auto pour un jeune conducteur, on peut inscrire ce dernier comme second conducteur. Avec cette offre, non seulement, on paie une prime moins chère, mais il est aussi possible pour ce dernier d’avoir plus rapidement le statut de conducteur expérimenté s’il n’a commis aucun accident.

Quelle est la limite de chevaux pour un jeune conducteur vis à vis de son assurance ?

Tout comme pour le type de véhicule, il n’existe pas également de limite sur le nombre de chevaux de la voiture conduite par un jeune conducteur. Mais pour que l’assureur puisse mieux faire face à un sinistre, il faut quand même que vous sachiez que plus la voiture est puissante, plus la prime appliquée serait élevée. Dans la mesure du possible donc, pour réduire au maximum la surprime, un jeune conducteur ne devrait pas conduire un véhicule qui dispose d’une puissance fiscale supérieure à 6 chevaux. À titre de référence, les modèles de véhicules comme une 206 1.6 HDi ou une Volkswagen Polo 3 essence 1.4 l pourrait amplement faire l’affaire.

Comment assurer une voiture sportive pour un jeune permis ?

Si un jeune conducteur tient vraiment à acheter une voiture sportive, avec une démarche classique, soit l’assureur refuse de l’assurer, soit il lui impose une surprime exorbitante. Comme solution à cela, la conduite accompagnée reste la meilleure alternative. Aussi, il est également possible d’inscrire l’assurance principale à un conducteur expérimenté (parents, grands frères, oncles…) et designer le jeune conducteur comme étant le second conducteur.

Mis à part tout cela, si le jeune conducteur souhaite conduire une puissante Audi A Sportback ou une Golf 7 GTI, il peut opter pour une assurance qui ne demande pas de relevé d’information sur le conducteur. Un peu plus chère qu’une assurance classique, elle peut néanmoins proposer différentes garanties comme la responsabilité civile, le bris de glace, le vol, l’incendie et la réparation des dégâts du véhicule en cas de sinistre.

nos autres articles